Vous êtes ici : Accueil > Economie & Filières > Concours Général Agricole > CGA prairies - agroforesterie

CGA prairies - agroforesterie

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Le Concours des Pratiques Agro-écologiques récompense chaque année les agriculteurs mettant en œuvre des pratiques agricoles leur permettant de tirer profit de leur activité de production tout en apportant une contribution active à la préservation écologique des territoires.

La finale du Concours des Pratiques Agro-écologiques est prévue mi-mai 2021 à paris, à l'occaion de la Semaine de l'Agriculture Française.

                                                         


Deux catégories du concours :

  • “Agroforesterie”, nouvelle catégorie du Concours des Pratiques Agro-écologiques depuis 2020 : évaluation des systèmes associant arbres et agriculture, mis en place ou gérés par les agriculteurs, et de leur capacité à valoriser l'écosystème issu de cette association en termes économiques, sociaux et environnementaux.

    Co-piloté par les Chambres d’agriculture France (APCA) et l'Afac-Agroforesteries en coordination avec les membres du Comité d’orientation, ce concours vise à mettre en lumière les agriculteurs ayant préservé ou réintroduit les arbres sur leur exploitation agricole en les intégrant pleinement à leurs pratiques agricoles.Haies, alignements d’arbres, prés-vergers, bois pâturés ou cultivés, arbres isolés, alignements d’arbres intra-parcellaires... l’agroforesterie prend diverses formes selon les climats et les territoires.

    58 agriculteurs et éleveurs ont présenté leur candidature pour cette 2ème édition dont le territoire Outre-forêt en Alsace.
  • “Prairies & Parcours”, concours organisé depuis 2014 : évaluation des pratiques agro-écologiques mises en œuvre par les éleveurs sur leurs prairies dites fleuries, non semées, de fauche ou de pâture et leur contribution à l’alimentation de leur troupeau.Depuis 2014, le concours “Prairies & Parcours” du Concours Général Agricole (CGA) Ce concours récompense le meilleur équilibre agroécologique rendu par des prairies dites “fleuries”. La richesse floristique des herbages agit sur les caractéristiques gustatives et nutritionnelles des produits (viande, fromage, miel, etc.) et contribue à une production agricole de qualité, en même temps qu’elle contribue au maintien de la biodiversité (faune et flore).
    Plus de 80 agriculteurs et éleveurs, présents sur 21 territoires sur l’ensemble de la France, ont candidaté pour cette édition, malgré les conditions sanitaires qui ont pu rendre difficile l’organisation, en différents contextes: en zones humides, zones montagneuses, en plaine...
    Saluons la participation de 'Confluence Moselle Moselotte', Forêts et étangs d'Argonne et vallée de l'Ornain en Grand Est.