Vous êtes ici : Accueil > Productions agricoles > Système de culture et d'exploitation > Expérimentation d’un système de grandes cultures (Rouffach 68)

Expérimentation d’un système de grandes cultures (Rouffach 68)

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Système de culture améliorant la consommation d’énergie, la structure du sol et la qualité de l’eau en alternative à la monoculture de maïs grain irrigué

Le maïs représente plus de 75% de la surface en terres labourables du Haut-Rhin (RGA, 2010). La monoculture de maïs, qui ne couvre pas le sol en hiver, expose la nappe à des fuites de nitrates. Certaines substances actives utilisées dans le désherbage du maïs sont présentes dans la nappe. De plus, la monoculture de maïs grain irrigué souffre d’une mauvaise image auprès du grand public. Elle a commencé à être vraiment remise en question à partir de 2003, lors de l’apparition d’un nouveau ravageur des racines du maïs, la chrysomèle, organisme nuisible réglementé avec mise en quarantaine. Une des mesures efficaces de lutte est la rotation.

Dès 2008, la nécessité d’évaluer les performances d’alternatives à la monoculture a conduit à la mise en place d’un groupe de travail pluri acteurs ayant pour mission de concevoir des systèmes de culture alternatifs pour de l’expérimentation longue durée. Un système de culture (maïs-soja-blé en non labour) est testé au champ depuis, ayant pour objectifs :

  • D’être rentable
  • De demander peu de temps de travail
  • De provoquer peu de fuites de nitrates vers la nappe
  • D’avoir un IFT inférieur à 1,5 (hors traitement de semences) et une note I-Phy nappe élevée, indiquant un risque acceptable de transfert de phytosanitaires vers les eaux profondes
  • De consommer peu d’énergie fossile
  • D’améliorer la fertilité du sol.
  • Le système de référence monoculture de maïs labourée est également testé en parallèle.

 

Les principaux objectifs du projet sont :

  • Expérimenter au champ le système innovant conçu en amont en atelier pluri acteurs, l’améliorer pas à pas en fonction des résultats observés et mesurés.
  • Analyser les résultats agronomiques du système, ainsi que ses performances socio-économiques et environnementales. En tirer des enseignements utiles pour le conseil et la formation.

Le système de culture innovant a de bonnes performances environnementales (pertes de nitrates et pesticides vers la nappe, consommation d’énergie) et sociales (faible temps de travail). Les résultats agronomiques sont encourageants sur la structure du sol (amélioration nette au fil du temps), mais la maîtrise des adventices n’est pas satisfaisante (développement des graminées et de certaines vivaces comme le chardon avec le non labour). Les performances économiques dépendent de scénarios de prix utilisés pour les calculs. Elles sont plutôt défavorables au système innovant par rapport au système de référence.

 

 

Contact

Anne Schaub

Système agricole durable

Tél : 03 88 19 16 75

Expérimentation système de culture de Rouffach

 

 

Résultats système de culture de Rouffach