Vous êtes ici : Accueil > Productions agricoles > Agriculture numérique > Harmony Grand Est : des données élevage mutualisées

Harmony Grand Est : des données élevage mutualisées

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Harmony : de l'émergeance au projet

L’association Harmony Grand Est a officiellement vue le jour en septembre 2018. Elle est née de la volonté des structures régionales de mettre en place une plateforme commune d’échange des données des élevages. Après une année de travail pour faire émerger l’association, 2019 va être marqué par la mise en œuvre du projet.
En plus des données d’organismes d’élevage (EDE, GDS, Contrôles Laitier et Centres d’inséminations), collectées aujourd’hui par les ARSOEs du Grand Est (Estel, Synergie Est,…) Harmony doit permettre d’échanger et de croiser les données de nouveaux acteurs comme des banques telles que le Crédit Agricole, des coopératives, des négociants d’animaux, des associations de producteurs comme l’Apal, ou encore des coopératives céréalières.

Les missions du projet :

  • Accompagner la transformation de l’élevage du Grand Est grâce au croisement et au traitement des données polyculture-élevage via une plateforme commune
  • Renforcer les liens entre les acteurs de l’élevage de l’agroalimentaire et de l’environnement du Grand Est avec les 4 pays transfrontaliers
  • Gérer les coopérations avec les plateformes privées et nationales
  • Favoriser la création d’applicatifs et de services pour l’ensemble des acteurs de l’élevage


Et concrètement ?
Que va apporter Harmony Grand Est aux éleveurs ? Benoît Dumet présente un exemple concret de mise en œuvre possible de l’échange des données.
« Les coopératives achètent des broutards chez les naisseurs pour les placer chez les engraisseurs. Or, il y a une perte d’information sanitaire entre naisseurs et engraisseurs : ces derniers traitent, pour beaucoup, systématiquement les broutards à leur arrivée car ils ne savent pas quels traitements ils ont reçu auparavant ». Une pratique qui est peu en phase avec la politique de réduction des traitements, notamment antibiotiques. « Permettre aux engraisseurs d’accéder aux données de traitement des broutards via la plateforme numérique d’échanges de données, une application sur laquelle nous travaillons ». La société Estel assurera, avec ses partenaires, l’analyse technique et fonctionnelle de ce dossier en travaillant plus précisément la gestion des consentements. « Ce projet, s’il est réussi, posera les fondements de la gouvernance pour préserver les intérêts des éleveurs face aux dérives commerciales entre partenaires mais aussi la technique en définissant une stratégie d’échanges de données, de gestion des consentements et d’encadrement juridique ». En structurant les bases de notre association des projets plus grands et plus innovants pourront émerger grâce au programme européen de l’innovation (PEI). La gestion des données et de consentements est un sujet très présent dans le monde agricole. « C’est d’ailleurs à ce titre que l’Institut de l’Elevage a sollicité notre collectif pour son projet Multipass. »
De nombreux autres services sont désormais à imaginer. (Source : Hélène GRARE, journaliste Paysan Lorrain)


Les structures membres d’Harmony Grand Est :
Harmony compte, à la date de sa création le 26 septembre 2018, 25 membres adhérents parmi les acteurs de l’élevage du Grand Est : APAL, Chambre d’agriculture (CA) Alsace, CA Marne, CA Vosges, CA Ardennes, CA Meuse, CRA Grand Est, Comptoir Agricole, Coopérative Agricole de Céréales, Coop de France Grand Est, CAL Elevage, Caisse régionale du Crédit Agricole Lorraine, Caisse régionale du Crédit Agricole Alsace Vosges, Elitest, Estel, EMC2 Elevage, FRSEA, GDS Grand Est, Lial Rioz, Lorca Elevage, Lorial, Optival, Synergie Est Arsoé

 

Les membres du projet Harmony GE

Contact

Benoît Dumet

Chargé de missions numérique

Tél : 03 29 29 23 25