Vous êtes ici : Accueil > Productions agricoles > Herbe et prairies > Super G : prairies permanentes durables

Super G : prairies permanentes durables

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Un sujet partagé par tous les agriculteurs européens

Depuis 2018, le groupe Herbe&Fourrages bénéficie de l’engagement des Chambres d’Agriculture de Lorraine dans le projet européen Super G.

La Chambre régionale d’agriculture Grand Est et les 4 Chambres départementales de Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle et Vosges ont souhaité s’engager dans ce projet européen en faveur des prairies permanentes. Le projet a pour ambition de réunir 20 partenaires de la recherche et du développement agricole issus de toute l’Europe autour de la problématique du maintien et de l’optimisation des prairies permanentes.
Il vise à co-construire avec les agriculteurs lorrains les solutions pour s’adapter aux évolutions climatiques et conserver des prairies permanentes durables et productives.  

Avec les agriculteurs volontaires, la co-construction se réalise à plusieurs niveaux :

  • Réseau de fermes : un socle de 30 fermes avec une caractérisation des pratiques  concernant la gestion des prairies permanentes,  
  • Fermes pilote : identification et suivi des pratiques remarquables de  gestion des prairies permanentes,
  • Ateliers de Co-Innovation : animation d’ateliers de co-construction où les agriculteurs échangent sur les sujets de leur choix,
  • Expérimentation de nouvelles pratiques : essais par les éleveurs de nouvelles pratiques de gestion des prairies permanentes (nouvelles espèces, pâturages tournants, stock d’herbe sur pied,…).

 

Les essais qui seront menés entre 2019 et 2022

Implantation d’une espèce estivale : Plantain lancéolé

La volonté de réaliser un suivi de l’implantation de cette espèce estivale fait suite à la demande d’agriculteurs d’avoir des retours d’expériences sur les performances de cette espèce en Lorraine (résistance au piétinement, démarrage rapide en sortie d’hiver). Initialement, le mélange chicorées-plantain avait été envisagé. La chicorée a été abandonnée en raison de son cycle court (18-20 jours), trop différent de celui des graminées présentes dans une prairie permanente, pour qu’elle soit pleinement valorisée. Les essais « plantain » ont été engagés à l’automne 2019.

Suivi des performances du Pâturage Tournant

Le Pâturage Tournant (PT) vise à améliorer le pilotage du pâturage en fractionnant les parcelles en paddock (<1ha) et ainsi adapter la vitesse de rotation à la pousse de l’herbe observée (favoriser la repousse de l’herbe). Le temps de rotation peut varier de 20 jours en pleine pousse à 60 jours durant l’été. Le suivi de la pousse de l’herbe permet d’affiner les règles de rotation.

Stockage d’herbe sur pied

Afin de s’éviter une récolte de foin au printemps et une distribution deux mois plus tard, des agriculteurs s’intéressent à la possibilité de laisser des parcelles de côté pour les faire pâturer lors de la période estivale. Le suivi de la pratique visera à caractériser la valeur alimentaire du fourrage, la productivité, la proportion de jeunes pousses par rapport aux tiges sèches mais aussi la proportion de refus.

Agroforesterie

L’objectif est d’approfondir les références et expertises des conseillers qui accompagnent les agriculteurs sur les sujets comme : bénéfices de l’ombrage sur prairie et ressource fourragère que peuvent représenter les arbres. Ces sujets seront développés par des recherches et des partages d’expériences.

Contact

Technique :

Animation :

Arnaud Jouart

Chargé d'études sols

Tél : 03 83 96 85 06