Vous êtes ici : Accueil > Productions agricoles > Références agronomiques > PARTAGE Pour boucler le cycle de l'azote

PARTAGE Pour boucler le cycle de l'azote

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Boucler le cycle de l'azote : un défi majeur pour les systèmes du Grand Est

L’azote est un nutriment essentiel à la croissance des végétaux et donc un facteur majeur de production des systèmes de culture. Cependant, son utilisation déséquilibrée dans les systèmes peut entraîner :

  • la dégradation de la qualité de l’eau (nitrates) et de l’air (émission d’ammoniac), la contribution au changement climatique (émission de  GES),
  • ou encore la consommation d’énergie que ce soit par la fabrication d’engrais ou à son épandage
  • des pertes économiques sur les exploitations.


Une meilleure maîtrise du cycle des nutriments, dont l’azote, dans les agrosystèmes reste un levier incontournable pour atteindre la multi-performance de la production agricole.

 

Mais alors, Comment tendre au bouclage du cycle de l’azote sur le territoire du Grand Est afin de limiter la consommation d’énergie, la production de Gaz à Effet de Serre (GES), les pertes azotées dans l’eau et dans l’air des systèmes agricoles tout en renforçant la compétitivité des exploitations et en accompagnant les changements de pratiques dans le cadre de la transition agro-écologique ?

Le Programme Agronomique Régional pour la Transition Agro-écologique en Grand Est (PARTAGE) ambitionne de répondre à cette problématique. Il a été élaboré avec 18 partenaires acteurs du territoire sous le pilotage de la Chambre régionale d’agriculture Grand Est dans le cadre de l’appel à projet pour le Partenariat Européen à l’Innovation (PEI).

 

 

Trois axes et trois étapes de travail

Fort de l’expérience apportée par le projet Auto’N, le Groupe Opérationnel PARTAGE s’en inspire pour répondre aux enjeux liés au bouclage du cycle de l’azote.Ce projet ambitionne de développer et transférer d’une part des innovations techniques (connaissances, outils stratégiques et tactiques) apportant des solutions aux agriculteurs ainsi que des innovations organisationnelles.

 

Ainsi les 3 axes de travail porteront sur :

  • La réduction des pertes d’azote sur les exploitations
  • La production d’azote au champ grâce à la fixation symbiotique (légumineuses en cultures dédiées ou associées, couverts d’interculture, …)
  • La valorisation de l’azote organique (digestats de méthanisation, effluents, …) par une approche territoriale


Il s’agit dans un premier temps d’établir  un diagnostic initial (exploitations et territoire) afin d’analyser les besoins, les contextes et partager les connaissances sur les leviers émergents permettant de boucler le cycle de l’azote.


Le Groupe Opérationnel s’appuiera sur un Living Lab, c’est-à-dire un laboratoire vivant composé d’une centaine de fermes de démonstrationqui testeront en conditions réelles des solutions innovantes etpartageront leur expérience entre pairs.


Enfin il sera nécessaire d’incrémenter les acquis de chacun, les diffuser, les transférer et les massifier grâce à des canaux de communication innovants (Vidéos Live, Bulletin de l’azote, …).


Ainsi, ce projet vise à positionner les agriculteurs comme des démonstrateurs acteurs du transfert de leurs innovations et de leurs expériences à leurs pairs.

 

Réseau des PEI

Le projet PARTAGE intègre le réseau des PEI.

Pour plus d'informations :